Gong fu cha, l’art du thé.

Gong fu cha, l’art du thé.

Le gong fu cha est une méthode chinoise de préparation du thé, pratiquée particulièrement dans la région du Guangdong.

(Thé vert – © Pixabay)

La préparation n’est pas une cérémonie mais un art : gongfu 工夫 désigne la technique de préparation et n’a que peu de points communs avec la cérémonie du thé japonaise, le chanoyu 茶の湯.

Théière aux 5 petites carpes en terre de Yixing
(Théière aux 5 petites carpes en terre de Yixing – – © ÉP / OVIRY)

Les premières théières sont apparues au début du XVIème siècle.

La terre de Yixing, le savoir faire transmis au fil des siècles, et le travail des couleurs, ont contribué à la renommée et à la qualité fascinantes des théières chinoises, pièces souvent uniques et véritables objets d’art.

Petite théière bambou émaillée (profil)
(Petite théière bambou émaillée du XIXe – © ÉP / OVIRY)

Chaque objet est travaillé à la main, et placé dans les fours, où bois d’aiguilles et branches de pin, et bambou sont brûlés pour atteindre une température constante (1000° C environ) pendant une douzaine d’heures.

(Théières chinoises – © Pixabay)

Une théière en terre cuite ne se lave jamais ; plus elle sera utilisée, plus elle deviendra précieuse, ajoutant au thé d’autres couleurs et saveurs.

Ces théières suscitent la convoitise des grands amateurs européens de céramique chinoise.

Petite théière chinoise ancienne de Yixing (3/4)
(Petite théière chinoise ancienne de Yixing – – © ÉP / OVIRY)

About author

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.