Yoroi noir et or armure de samouraï au kamon Takanoha

12900,00

Yoroi noir et or armure de samouraï au kamon Takanoha Plumes de faucon – Japon – Période Taishō (1912-1926) – Objet rare et exceptionnel de collection – Art japonais

1 en stock

Comparer

Yoroi noir et or armure de samouraï au kamon Takanoha Plumes de faucon – Japon – Période Taishō (1912-1926) – Objet rare et exceptionnel de collection – Art japonais

Yoroi noir et or armure de samouraï au kamon Maru ni Chigai Takanoha, Plumes de faucon croisées dans un cercle, dans son Gusoku bitsu en bois noir.

Magnifique grande armure japonaise ō’yoroi laquée noir et or avec cordons blancs, ourlets multicolores dorés, et une cuirasse en deux parties.

Détails hiramaki-e en laque d’or de haute qualité en bas-relief (kin ‘urushinuri shiro’ito kin’suso nimaidô tôsei gusoku).

Cette armure de samouraï assorti se distingue par ses magnifiques décorations florales maki-e raffinées sur toute la surface.

Le yoroi a un grand kabuto zaboshi’bachi à dix-huit plaques de laque noire (casque à rivets assis).

Le mabizashi (visière) large et droit monté par un grand maedate (cimier avant) en faux bois laqué en forme de trishula (un ancien trident divin).

Le Tehen no kanamono (天辺金物 / Hachiman-za) est en cuivre doré en forme de chrysanthème à 4 niveaux (raccord décoratif au sommet).

Quatre protège-nuques lacés (shikoro) avec maki-e de pivoine dorée, un gland décoratif en soie doré (agemaki) et un petit fukikaeshi (protections faciales) ornées d’un cimier représentant deux plumes croisées dans un cercle (maru ni chigai takanoha mon).

L’arrière du casque porte une signature :

Fabriqué par Satsuma Kunizumi, 11ème génération.

Mitsunobu 薩摩國住十一代光忍作

Un masque facial noir accompagne le kabuto.

Il représente un vieil homme en colère (resseibo) avec une moustache grise, des dents laquées d’or et un nez séparé.

Il a sur le menton un emblème fleur en relief.

Sous le masque, un gorgerin en quatre pièces lacé (yodarekake).

Les épaules sont protégées par un tôsei’sode ‘kiritsuke kozane’ laqué or en cinq pièces, décoré de motifs floraux, chrysanthèmes, avec pompon en soie dorée suspendu sur le côté.

Les bras sont protégés par diverses pièces laquées dorées reliées par des mailles japonaises (kaushi-gusari), certaines d’entre elles sont en forme de gourdes, d’où leur nom hisago kote (brassard de gourde).

La plaque de protection du coude a la forme d’une fleur de chrysanthème, et les protège-mains (tekko) sont décorés de diverses fleurs-emblèmes en relief.

L’ensemble est posé sur un brocart de soie bleu à motif fleuri géométrique.

La cuirasse en deux parties est en forme de seau avec un corps en laque noire lisse (hotoke’dô) orné d’une grande crête en « plume » (takanoha’mon) entourée de volutes de pivoines rendues en maki-e doré.

La pivoine est représentée en défilement continue autour de la cuirasse.

Au-dessus et sur le côté, quelques plaques de laque dorée Kiritsuke Kozane.

De l’épaule pendent une paire de “feuilles d’abricot” (gyoyo) munies d’appliques métalliques avec la crête de plumes.

L’intérieur est doublé de “cuir fumé” léger avec un motif shishi (lion du temple).

De la cuirasse pend une jupe lacée en sept parties de kusazuri en cinq pièces.

Autour de la taille, une ceinture en soie de brocart d’argent de couleur rose/crème (uwa’obi).

L’armure de cuisse (haidate) qui protège le haut des jambes se compose de plaques de métal laqué or kiritsuke kozane bordées d’un même brocart et d’un ‘cuir fumé’ marron foncé.

Les protections de jambes sont constitués de trois plaques de laque dorée légèrement superposées se prolongeant dans un sommet en forme d’aile (tsubo’suneate) attaché par le même tateage de soie bleue.

L’une d’elles est signé de la même marque que le casque.

L’armure est rangée dans sa caisse en bois (yoroi bako) laquée noir marquée du kamon plumes.

Les côtés sont équipés d’une paire de poignées de “portage de poteau ».

Kamon Takanoha, Plumes de faucon

Maru ni Chigai Takanoha, Plumes de faucon croisées dans un cercle.

Le Takanoha est l’une des dix armoiries (judaimon) les plus utilisées au Japon.

Il est connu car il a été porté, entre autres, par Asano Takuminokami Naganori, le daimyo des 47 rōnin.

Période Taishō

L’ère Taishō (大正時代, Taishō jidai, « période de grande justice ») est l’ère du Japon qui couvre la période allant du 30 juillet 1912 au 25 décembre 1926 qui correspond au règne de l’empereur Taishō.

Armure de samuraï complète dans son coffre de rangement, gusoku bitsu en bois noir et or, et support de présentation en bois noir.

Ō-yoroi de collection pour les vrais passionnés de la tradition japonaise du Bushido.

  • 
Armure rare et ancien de collection

  • Ō-yoroi japonais ancien
  • 
Pièce de musée
  • Matériau : acier et soie
  • Période Taishō (1912-1926)
  • Japon
  • Yoroi : +/- 160 cm
  • Gusoku bitsu : 44 x 40.5 x 55 cm
  • Poids : 22,1 kg

Plus d’objets dans la catégorie Asie

Poids 22,100 kg
Dimensions 40,5 × 44 × 55 cm
Translate »
X