Perruque de geisha ancienne dans son coffre Japon

1500,00

Perruque de geisha ancienne en cheveux véritables dans son coffre de rangement d’origine – Début XXe – Japon – Art japonais.

1 en stock

Comparer

Perruque de geisha ancienne, en cheveux véritables, dans son coffre de rangement d’origine – Début XXe – Japon – Art japonais

Perruque de geisha authentique telle que portée à Gion, district de Kyoto érigé au Moyen Âge à côté du sanctuaire de Yasaka.

La perruque est dans sa boîte d’origine, marqué d’un kanji manuscrit (prénom de la propriétaire ?) en bois recouvert de simili-cuir vert foncé, à charnière.

L’intérieur est tapissé de papier doré, avec une petite poche cloutée au dos de la porte, pour les peignes, la pommade, et autres accessoires.

La perruque est en véritables cheveux, coiffés, graissés, et laqués, montés sur une armature métallique.

Elle arbore des nœuds de rubans de papier rouge et blanc, des touffes de fils rigides sur le dessus, et est posée sur une tête de mannequin en bois.

Le porte-perruque est d’origine et repose sur une plate-forme mince, recouverte de papier vert. Il est glissé dans des rails en bois au fond de la caisse, l’empêchant de basculer.

La caisse de transport dispose d’une serrure à fermoir et d’une poignée métallique sur le dessus.

Geiko

Les geishas à Gion sont plus connues sous le vocable local de geiko.

Tandis que le terme « geisha » signifie « artiste » ou « personne des arts », geiko signifie plus particulièrement « un enfant des arts » ou « une femme d’art ».

Les geiko présentent leurs danses annuelles lors du Miyako odori, « danses des cerisiers en fleurs » ou « danse de la vieille capitale ».

Ces danses ont lieu chaque année du 1er au 30 avril pendant la floraison des cerisiers, le sakura.

Hanamachi

Le hanamachi ou kagai, littéralement « rue des fleurs », est le nom que l’on donne aux quartiers dans lesquels vivent et exercent les geishas.

On y trouve notamment les okiya, « maisons de geisha », les ochaya , « maisons de thé », ainsi que tous les commerces liés aux activités et besoins des geishas.

Ces « maisons de thé » sont des établissements traditionnels où les clients, autrefois des samouraïs, aujourd’hui des hommes d’affaires, se divertissent en compagnie des geiko.

À l’intérieur de l’ochaya, on se retrouve dans un monde privé où le divertissement de la soirée peut inclure cocktails, conversations, jeux, musiques japonaises traditionnelles, chants et danses.

Aujourd’hui encore, les geiko et les maiko (apprenties geishas) peuvent être vues, vêtues en habits traditionnels aussi bien de soirée que la journée dans les rues de Gion.

Objet japonais de collection, rare prestigieux et authentique, en excellent état.

  • Japon
  • Début XXe
  • Collection d’art japonais

  • Porte-perruque : 28.5 x 29.5 x 40 cm
  • Caisse : 30.5 x 37.5 x 40 cm
  • Poids : 2.875 kg

Plus d’objets dans la catégorie Asie

Poids 2,875 kg
Dimensions 37,5 × 30,5 × 40 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Perruque de geisha ancienne dans son coffre Japon”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
X