Masque de Yamanba rare vieille femme des montagnes démon du théâtre nô

1460,00 1168,00

Masque de Yamanba, vieille femme solitaire, démon féminin du théâtre nô, en bois de cyprès et laque sèche – Japon – Période Shōwa 
- 17.5 x 13 x 23 cm – 0.327 kg

1 en stock

Comparer

Masque de Yamanba, vieille femme solitaire, démon du théâtre nô, en bois de cyprès et laque sèche – Japon – Période Shōwa (1926-1989)

Masque de Yamanba, ou Yama-Uba, vieille femme solitaire, démon féminin, en bois de cyprès japonais et laque sèche, finement décoré à la main – Masque de collection rare – Théâtre Nô

Le visage est marqué, arcades creusées, teint rose-orangé, regard hagard, yeux grands ouverts, rouge et dorés.

La bouche est large, entrouverte, gencives apparentes, lèvres rouges, dents noires et dorées.

Chevelure hirsute délicatement peinte à la main.

Le dos est noir, brut, et présente les marques d’outils du ma^tre sculpteur.

Ce masque rare d’une vieille femme solitaire des montagnes a une expression très forte.

Le masque de Yamanba

Yamanba n’est utilisé que pour la pièce du même nom.

Dans certaines représentations, comme kogaki, sa sauvagerie est renforcée par une longue perruque blanche lâchée sur la tête et le dos.

C’est le personnage central, vieille femme vivant dans des montagnes reculées, comme un démon ou un être éclairé qui aide les autres.

Elle recherche des fleurs au printemps, aspire à la lune en automne et invite la neige en hiver.

Elle se promène dans les montagnes, mais ne peut échapper à ses profondes illusions.

La pièce est un regard profond sur la souffrance de Yamanba, vivant au milieu de la nature.

La légende de Yama-Uba

Yama-Uba (littéralement « sorcière de montagne ») est un monstre de la mythologie japonaise.

On le nomme parfois Yamamba, ou encore Yamanba.

Yama-Uba ressemble à une vieille femme relativement hideuse.

Ses cheveux sont longs, en bataille et blancs.

Elle porte le plus souvent un kimono rouge en lambeaux.

Sa bouche est aussi large que sa tête et dans certaines descriptions, la créature aurait même une deuxième bouche au sommet de sa tête.

Elle habite dans les forêts profondes des montagnes du Japon.

Yama-Uba est capable de changer d’apparence.

Elle use d’ailleurs de cette tactique pour capturer ses victimes, voyageurs qui se perdent dans les bois.

Pour les attirer, elle se transforme soit en magnifique jeune femme, soit en une vieille femme qui dit pouvoir les aider.

Une fois qu’elle a gagné leur confiance, elle les mange.

Selon les légendes, elle est aussi capable de mettre ses cheveux en mouvement, ou bien de les transformer en serpents.

On utilise Yama-Uba pour faire peur aux petits enfants afin qu’ils ne s’éloignent pas.

Mais elle n’est pas toujours cruelle, ainsi elle a aidé le héros du folklore japonais Kintarō.

Masque ancien, de l’ère Showā, extrêmement rare, très prisé des collectionneurs, de belle facture, délicatement sculpté et peint par un maître sculpteur, en bon état, présentant quelques traces d’usage et fêlure au menton (voir photos).

Il est vendu dans son sac de rangement en soie traditionnel.

  • Période Showā (1926-1989)
  • Masque rare du théâtre Nô
  • Intérieur brut noir
  • Cordon bleu
  • Masque de collection
  • 
Japon
  • 17.5 x 13 x 23 cm
  • Poids : 0.327 kg

Plus d’objets dans la catégorie Asie

Poids 0,327 kg
Dimensions 13 × 17,5 × 23 cm
Translate »
X