Grande maquette Tongkonan Toraja en bois léger Sulawesi Indonésie

399,00 319,20

Grande maquette Tongkonan Toraja en bois léger sur pilotis – Sulawesi – Indonésie – Modèle réduit artisanal – Collection ethnique – 49 x 18 x 51 cm – 0.950 kg

1 en stock

Comparer

Grande maquette Tongkonan Toraja en bois léger – Sulawesi – Indonésie – Modèle réduit artisanal – Collection ethnique

Grande maquette Tongkonan Toraja en bois noir sur pilotis, finement sculptée et décorée de motifs traditionnels, fixée sur son socle.

Deux petits escaliers mènent à l’étage, lieu d’habitation de la famille.

Le toit composé de fines lamelles de bambou.

Une tête de buffle est accrochée à l’entrée, surmontée d’une tête d’oiseau.

Le poteau principal devant l’entrée arbore six paires de crochets (ou cornes).

Les poteaux, charpentes, sous-pentes, murs aux petites fenêtres étroites,… sont délicatement décorés de motifs traditionnels, aux pigments ocre rouge et blanc.

Artisanat indonésien minutieux et soigné.

Les Toraja

Groupe ethnique indonésien, les Toraja habitent principalement les régions montagneuses du nord de la province de Sulawesi du Sud.

Maison Toraja

Tongkonan est le nom de la maison ancestrale traditionnelle, ou rumah adat, du peuple Toraja, au Sulawesi, en Indonésie.

Le tongkonan possède un toit en forme très caractéristique et singulière.

Certains disent que les Toraja seraient à l’origine un peuple de la mer, venus d’Indochine, entre 2500 et 1500 av. JC.

En s’installant dans les montagnes de l’île de Sulawesi, ils auraient reproduit la forme des coques de leurs pirogues pour en faire les toits de leur maison.

D’autres disent qu’il s’agit de cornes de buffle.

Toutes les maisons sont ornées de peintures de couleur :

  1. Noir : la mort
  2. Rouge : le sang
  3. Blanc : la paix
  4. Jaune et orange : les humains

Plus le toit est haut et plus le statut de la famille est élevé.

Les maisons sont alignées dans un axe Nord Sud.

Elles sont entièrement en bois, le toit est en bambou recouvert de feuilles de palmes.

Aujourd’hui les palmes ont tendance à être remplacées par de la tôle ondulée moins chère et plus résistante aux intempéries.

Comme c’est le cas la plupart du temps dans l’architecture indonésienne traditionnelle d’origine austronésienne, les tongkonan sont construits sur pilotis.

La construction d’un tongkonan représente un gros travail, et on fait généralement appel pour cela à tous les membres de la famille.

Dans la société Toraja originelle, seuls les nobles avaient le droit de construire des tongkonan.

Les Tongkonan des Toroja

Les Tongkonan, maisons d’origine des Toraja Sa’dan, jouent dans leur société un rôle important, tant au point de vue généalogique qu’au point de vue historique, rituel et politique.

Tongkonan vient du radical tongkon qui veut dire « s’asseoir », « prendre place », mais qui peut aussi signifier « assister », à une cérémonie funéraire, par exemple.

Mais on désigne par tongkonan la maison que le fondateur d’un territoire ou d’un village (pangala tondok) édifia à l’origine pour sa famille, tandis que les maisons édifiées par les membres de sa suite portent le nom de batu a’riri.

Dans un village où existait un tongkonan, il fallait que les maisons des familles de la classe inférieure fussent établies tout près de celui-ci, puisqu’elles devaient s’acquitter pour lui des services journaliers : chercher l’eau ou le bois de chauffage, porter les messages, etc.

Les familles de la classe moyenne pouvaient avoir des maisons assez éloignées pourvu qu’elles ne se départissent jamais de leur vigilance en matière de sécurité extérieure ou intérieure du territoire.

Les membres des tongkonan choisissent parmi eux un responsable (appelé To Paréngé) dont la fonction consiste à veiller, non seulement à l’édifice lui-même, mais encore au maintien du rite qui lui est propre, dans la forme où il a été transmis par le fondateur.

les tongkonan fonctionnent comme les centres de diffusion du rite de leur fondateur.

(Source : Puang Paliwa Tandilangi)

Superbe maquette Toroja, authentique et rare, et excellent état !

  • Célèbes – Sulawesi – Indonésie
  • Modèle réduit artisanal
  • Maquette rare et authentique
  • Collection ethnique
  • 49 x 18 x 51 cm
  • Poids : 0.950 kg

Plus d’objets dans la catégorie Ethnique

Poids 0,950 kg
Dimensions 18 × 49 × 51 cm
Translate »
X