Les Kachinas des Amérindiens Hopis

Les Kachinas des Amérindiens Hopis

Les Kachinas du peuple Amérindien Hopi

Les Kachinas des Hopis

Les Hopis (Hopitu-shinumu, « peuple de la paix »), également appelés Mokis, font partie du groupe amérindien des Pueblos d’Amérique du Nord. Ils vivent dans le nord-est de l’Arizona, dans la région très aride des Four Corners.

Homme Hopi sous-chef Moki en costume traditionnel avec ceinture et ornements. Hillers-1879
Hopi, sous-chef Moki, en costume traditionnel avec ceinture et ornements. (Hillers 1879)

L’histoire des Hopis remonte à 2 000 ans sur cette terre d’Arizona. Descendants des Anasazis, ils y habitèrent bien avant la venue des indiens Païutes, Apaches, ou Navajo. Lorsque les espagnols arrivèrent en 1540, ils furent surpris de découvrir leurs méthodes de culture sophistiquées, incroyablement bien adaptées à cette zone désertique.

Les Hopis sont très religieux et pratiquent tout au long de l’année de nombreux rites dont le but est d’honorer les dieux pourvoyeurs de la pluie indispensable aux cultures.

Princesse Hopi
Princesse Hopi

La descendance familiale est matrilinéaire. Les terres cultivables et les habitations appartiennent aux femmes. Chaque village est divisé en plusieurs clans qui portent des noms d’animaux ou de plantes. L’union matrimoniale entre membres d’un même clan est interdite. Après le mariage, l’époux rejoint le clan de sa femme.

Les Hopis sont des artistes réputés pour leurs vanneries, leurs poteries et leurs bijoux en argent.

Les origines Hopis

Symbole de vie HopiLe monde des Hopis est le fruit de trois autres mondes :

  • le premier monde Tokpela (l’infini) à partir duquel le Dieu Taiowa créa le monde fini avec les terres, les animaux et les humains, malheureusement très vite détruit par le feu. Les hommes épargnés montèrent vers le nouveau monde du dessus ;
  • la glace recouvra le deuxième monde Tokpa (la nuit sombre)
  • Les eaux engloutirent Kuskurza, le troisième monde. Les hommes durent chercher eux-mêmes le passage vers un nouveau monde ;
  • Tuwaqachi, le quatrième monde, est celui des humains d’aujourd’hui.

Une prophétie prédit la fin de ce quatrième monde, les survivants grimperont vers un cinquième.

La Kachina

La kachina est un esprit dans la cosmologie Pueblo (Hopi, Zuni, Tewa Village, Acoma Pueblo et Laguna Pueblo) : esprit de la pluie, du feu, du serpent, espiègle, farceur, bienfaisant ou malfaisant…

Poupée Kachina Hopi (tête)
Poupée Kachina Hopi (© Eric Picard / Oviry)

La Kachina est la personnification d’une chose qui se manifeste dans les villages Hopi au cours de la première moitié de l’année. Une Kachina peut représenter n’importe quoi dans le monde naturel ou le cosmos, un ancêtre vénéré ou un élément, un emplacement, une qualité, un phénomène naturel, ou même un concept.

Il existe plus de 400 différentes Kachinas dans la culture amérindienne Hopi et Pueblo.

Le terme Kachina désigne également les danseurs masqués et costumés des cérémonies religieuses, et plus particulièrement les poupées,  figurines en bois sculptées et peintes dans ces chambres secrètes de culte nommées Kivas, et données en cadeau aux enfants, pour qu’ils se familiarisent avec le monde des esprits.

Masque Kachina Hopi (3/4)
Masque Kachina Hopi (© Eric Picard / Oviry)

Il peut y avoir des Kachinas pour le soleil, les étoiles, les orages, le vent, le maïs, les insectes et bien d’autres concepts.

Vénérées et respectées, elles peuvent utiliser leur pouvoir pour le bien de l’homme, apportant ainsi pluie, guérison, fertilité ou encore protection.

Le thème central de la Kachina est la présence de la vie dans tous les objets qui remplissent l’univers. Tout a une essence ou une force de vie, et les humains doivent interagir avec ceux-ci ou ne pas survivre.

Masque Kachina Hopi à Tabletta (3/4)
Masque Kachina Hopi à Tabletta (© Eric Picard / Oviry)

En boutique Oviry

• Poupée Kachina Hopi

• Masque Kachina Hopi

• Masque Kachina Hopi à Tabletta

Des questions ? Nous sommes à votre écoute > contact@oviry.fr

Bonne visite ! 

(Source : Wikipédiaamerindien.e-monsite.com)

About author

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *